La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de vacciner tous les adolescents de 11 à 14 ans révolus contre les papillomavirus humains (HPV), avec un rattrapage possible jusqu’à 19 ans révolus.

Chaque année, les papillomavirus humains (HPV) sont à l’origine de plus de 6 000 nouveaux cas de cancers : cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin, de la sphère ORL, de l’anus, du pénis… 25% de ces cancers touchent les hommes.

Contre ces virus, la vaccination reste la meilleure stratégie de lutte. Elle était jusqu’à présent recommandée pour les jeunes filles de 11 à 14 ans révolus, les immunodéprimés des deux sexes et les hommes de moins de 26 ans ayant des relations sexuelles avec des hommes.

Lire la suite

 

Partagez sur les réseaux sociaux